Accenture est une entreprise reconnue pour son expérience, ses connaissances et son expertise dans la fourniture de services-conseils professionnels sur tout un éventail de secteurs différents à travers le monde. Cependant, le groupe se positionne désormais comme un leader aidant les entreprises et les organisations à se préparer à la transformation numérique, au moment où les technologies émergentes continuent de perturber, de manière majeure, presque tous les secteurs à l'échelle mondiale.

Lire la suite : Matteo Maga : « Le succès d’Accenture réside dans sa capacité à nous transformer dans l’espace...

Le monde des TIC était autrefois un environnement masculin, mais il a considérablement changé au fil des années. Telecom Review veut célébrer cette diversité et l’évolution des données démographiques dans le secteur des télécommunications et de la technologie en menant une série spéciale d’interviews, intitulées « femmes et TIC ».

Lire la suite : Wassan Athamina : Les femmes sont plus à l’aise pour occuper des postes supérieurs dans...

Les femmes occupent actuellement des postes de haut niveau dans le secteur des télécommunications. Karima Mahmoudi, directrice centrale en charge de l’observatoire des communications électronique et de l’analyse de marché chez l’Instance Nationale Télécommunications (INTT) en Tunisie, a partagé son expérience personnelle dans une entrevue exclusive accordée à Telecom Review.

Lire la suite : Karima Mahmoudi : « la parité est l’un des facteurs permettant de classer l’INTT comme meilleur...

Opérateurs
Typography

L'opérateur Orange a profité du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone pour présenter un nouveau téléphone, Sanza, qui sera vendu environ 20 dollars, avec pour objectif de rendre accessible plus largement l'internet mobile sur le continent africain.

L'appareil, un téléphone à clavier proche du célèbre Nokia 3310 et qui sera disponible à partir d'avril dans certains pays, dispose d'un écran élargi et sera fourni avec l'accès aux principales plateformes web mondiales, Google, Facebook, Twiter, YouTube... ainsi que d'une commande vocale, grâce à l'assistant vocal de Google.

Il sera distribué au total d'ici la fin de l'année dans 16 pays de la région, précise l'opérateur.

« Malgré les réseaux 3G et 4G, le taux de pénétration de l'internet mobile reste faible du fait du prix des terminaux », a expliqué le directeur général d'Orange Afrique, Alioune Ndiaye.

L'objectif pour l'opérateur est de valoriser ses réseaux 3G et 4G, sur lesquels il investit environ un milliard d'euros par an, dans la zone Afrique et Moyen-Orient, avec un taux de couverture revendiqué de 90% à 98% de la population, selon les pays.

Le DG d'Orange Afrique en a profité pour faire le point sur les services que développe l'opérateur sur le continent, qu'il présente comme de véritables relais de croissance sur des marchés où le pré-payé reste hégémonique, limitant les possibilités de monétisation des réseaux mobiles.

« Nous étions jusqu'ici des fournisseurs de service de connectivité, nous devenons désormais un véritable opérateur multi-services, dans des domaines aussi variés que le paiement mobile bien sûr, avec Orange Money, mais également l'énergie, la santé, l'éducation ou l'agriculteur », a ajouté M. Ndiaye.

Orange Money en particulier, premier service lancé par l'opérateur, compte désormais 40 millions de clients, « c'est 30% de pénétration de notre base clients, mais il y a encore beaucoup de potentiels, nos concurrents qui se sont lancés avant nous sur ce créneau en sont à 70% », a assuré Alioune Ndiaye.

Orange est présent dans 20 pays en Afrique et au Moyen-Orient et y revendique 120 millions d'abonné. Il y a réalisé un chiffre d'affaires de 5,2 milliards d'euros en 2018, en hausse de 5,1% sur un an.