loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'intégration de la technologie numérique dans tous les domaines d'une entreprise entraîne des changements fondamentaux dans son mode de fonctionnement. L'Afrique a la possibilité d'exploiter le développement numérique comme un facteur de croissance et d'innovation, en même temps, elle doit penser en gros en ce qui concerne ses déploiements numériques et les maintenir pour un plus grand progrès à l’avenir et ne pas risquer de reculer et s'isoler.

Pas de retour à la réalité pré-pandémique

La pandémie de COVID-19 a accéléré le développement numérique dans toutes les régions. Alors que les études sur la contribution de la numérisation de l'impact des pandémies sont limitées, les nouvelles preuves émergentes sont convaincantes quant à ses effets positifs. Par exemple, un rapport par Africa's Pulse indique que « pendant le confinement, 25 % des entreprises d'Afrique subsaharienne ont accéléré l'utilisation des technologies numériques et augmenté les investissements dans les solutions numériques en réponse au COVID-19. »

Malgré l'accélération de la transformation numérique dans certaines régions d'Afrique, la crise a mis en évidence l'urgente nécessité d'un accès universel pour que les populations puissent être atteintes, informées et en mesure de travailler et de se communiquer.

En adoptant le développement numérique, les organisations pourront générer des revenus. Chaque année, des tendances prometteuses en matière de transformation numérique émergent et accélère la croissance des entreprises.

Toutefois, l'Afrique continue d'être à la traîne des autres régions quant à l’accès, le coût et l'usage des TIC. Les défis du digital en Afrique sont nombreux et se reflètent par un accès limité aux services digitaux, des politiques restrictives, le manque d'interopérabilité des plateformes et de normalisation des données ainsi qu’une faible connectivité et partenariats pas si nombreux. Alors, pour assurer la transformation digitale et réussir systématiquement les projets, les décideurs doivent mettre en place des outils de gouvernance adéquats, pour résoudre les problèmes liés aux méthodes de sélection des technologies et à la faiblesse de ces projets.

Au cours de la pandémie, l'innovation digitale et l'entrepreneuriat ont augmenté sur le continent africain, avec plus de 400 hubs numériques en Afrique dans 93 villes, dont plus de 130 nouveaux hubs ouverts au cours des deux dernières années.

Pour répondre à la pandémie de COVID-19, le parcours était de stimulé l'innovation et la créativité, ce qui a mis en lumière le potentiel du continent à accélérer son développement, y compris en mettant en œuvre des technologies développées localement. Des énormes investissements dans l'infrastructure réseau, la connectivité et la sécurité ainsi que de nombreux projets e-gouvernement, ont été réalisés en temps record, avec la pleine collaboration de plusieurs ministères ; chose impensable avant la pandémie. Les technologies digitales joueront sans aucun doute un rôle essentiel dans l’enquête de développement durable de l'Afrique, bien qu’actuellement son utilisation reste faible en raison d'obstacles critiques qui limitent son potentiel à transformer le continent.

Quels sont les avantages de la transformation numérique ?

Pour de nombreuses entreprises, un des buts de la transformation numérique est lié aux coûts. Le transfert des données vers un environnement de cloud public, privé ou hybride réduit les coûts opérationnels.

Le premier avantage de la transformation numérique est l’amélioration de la collecte de données. Cet avantage permet à la transformation numérique de créer un système permettant de collecter les données et de les saisir pleinement pour une intelligence économique à un niveau supérieur. Dans le cadre de ce processus, il est essentiel d'évaluer la manière dont les données des clients sont collectées, stockées, analysées et partagées. Les consommateurs sont de plus en plus conscients et préoccupés par la manière dont leurs données sont collectées et utilisées.

En outre, un autre avantage se présente au niveau des bénéfices plus élevés. Les entreprises qui opèrent une transformation numérique améliorent leur efficacité et leur productivité. À titre d’exemple, selon une enquête menée par SAP (Center for Business Insights et Oxford Economics), 80 % des organisations qui ont achevé leur transformation numérique indiquent avoir augmenté leurs bénéfices ; 85 % affirment avoir augmenté leur part de marché et en moyenne, les leaders prévoient une croissance des revenus de 23 % supérieure à celle de leurs concurrents.

Une plus grande agilité sera aussi réalisée grâce à ce développement ; la transformation numérique rend les organisations plus agiles pour améliorer la rapidité de mise sur le marché et adopter des stratégies d'amélioration continue. Cela permet d'innover et de s'adapter plus rapidement tout en offrant une possibilité d'amélioration.

Les tops tendances à suivre dans le développement numérique

Selon les études, les dépenses consacrées aux technologies de transformation numérique devraient atteindre 1,8 trillion de dollars en 2022. Le graphe ci-dessous, publié par Statista, montre l'évolution des dépenses en matière de transformation numérique au cours des années.

Les entreprises du monde entier ont été confrontées à la nécessité de se battre contre plusieurs contraintes digitale et économique, comme le COVID-19. Des technologies numériques telles que l'IA, la RPA et AR Cloud sont avérées d’être parmi les meilleures armes dans cette guerre inégale pour plusieurs raisons.

En premier, la RPA (automatisation robotique des processus) : Selon Deloitte, 93% des entreprises déploreront la RPA d'ici 2023. L'automatisation robotique des processus traite les opérations répétitives au travail à l'aide de robots logiciels. La RPA permet d'augmenter la vitesse de mise sur le marché, de réduire les dépenses et d'accroître la capacité des opérations commerciales.

Deuxièmement, l’IA générative : L'IA générative est une branche de l'intelligence artificielle qui utilise des contenus existants (images, textes, audio, vidéo) pour créer des contenus similaires mais originaux comme les applications de visages (Face apps) ; Selon Gartner, l'IA générative représentera 10% de toutes les données produites, contre moins de 1% aujourd'hui, d'ici 2025.

En fin, le AR Cloud (Augmented Reality Cloud) est une copie numérique 3D de l'environnement du monde réel créée à l'aide de ses caractéristiques spatiales. Il est également connu comme le jumeau numérique de tout environnement du monde réel et permet aux utilisateurs de partager l'expérience en temps réel. Bien que le succès de l'AR Cloud dépende de la maturité des réseaux 5G, des entreprises telles que Facebook, Apple, Google, Amazon et Scape technologies multiplient les investissements dans cette technologie.

Pin It

Dernier Numéro