loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L’année 2016 a connu le phénomène du jeu Pokemon Go qui a révolutionné l’industrie des jeux électroniques grâce à son recours à la réalité augmentée, permettant aux joueurs de visionner les personnages du jeu et de les poursuivre. Toutefois, le potentiel de cette technologie n’est pas limité aux jeux et s’avère être significatif dans les entreprises.

Le succès du jeu Pokemon Go ainsi que le développement de plates-formes de smartphones compatibles avec la réalité augmentée ont alimenté tout ce battage autour de cette technologie. L’exposition technologique CES 2018 a présenté de nouvelles lunettes intelligentes compatibles avec la réalité augmentée, cinq ans après la sortie de Google Glass et trois ans après le lancement de Microsoft HoloLens.

Une paire de lunettes intelligentes développée par Vuzix, entreprise basée aux États-Unis, permet aux utilisateurs de converser avec Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, ainsi que de voir en même temps des images et des informations grâce à l’intelligence artificielle.

En intégrant son assistant vocal dans des lunettes intelligentes, Amazon est en train de suivre une stratégie plus globale visant à donner accès aux utilisateurs à Alexa à travers un plus grand nombre  d’appareils.

Le fait que la réalité augmentée soit  en train de s’intégrer de plus en plus dans un plus grand nombre d’appareils montre à quel point elle gagne du terrain chez les acteurs de l’industrie et élargit ses cas d’utilisation par les consommateurs.

En effet, Google avait modernisé ses lunettes Google Glass pour qu’elles soient utilisées dans les entreprises. Pour les observateurs de marchés, l’immersion du puissant moteur de recherche américain dans le domaine des entreprises pourrait être un coup de maître.

ARtillry Insights, entreprise de recherche technologique, a estimé dans un rapport que le marché de la réalité augmentée dans les entreprises atteindra 47,7 milliards de dollars en 2021 alors qu’il n’était que de 829 millions de dollars en 2016. Le rapport a estimé aussi que le retour sur investissement dans l’intelligence artificielle pour consommateurs enregistrera 15,8 milliards de dollars en 2021 en comparaison aux 975 millions de dollars en 2016.

En outre, un rapport publié par Deloitte en avril 2017 a mis l’accent sur l’intérêt grandissant dans cette technologie dans les entreprises. Le rapport a indiqué que plus de 150 d’entre elles dans plusieurs industries, dont 52 entreprises mentionnées par Fortune 500, ont testé ou déployé des solutions de réalité augmentée ou virtuelle en 2016. En outre, l’investissement dans des startups dans ce domaine a enregistré 2,3 milliards de dollars, ce qui constitue une augmentation de 230% par rapport à 2015.

Le même rapport citant des chiffres d’IDC a précisé que les revenus mondiaux de la réalité augmentée et virtuelle passera de 5,2 milliards de dollars en 2016 à 162 milliards de dollars en 2020.

Deloitte a aussi inclu dans son rapport une analyse de plus de 150 projets et déploiements de la réalité virtuelle ainsi qu’augmentée démontrant que quatre catégories distinctes connaissent le plus grand développement à savoir : les domaines du conseil et collaboration, l’apprentissage et la formation, les expériences clients ainsi que la conception et l’analyse.

D’autre part, Forrester Research a estimé que près de 14 millions d’employés utiliseront un appareil vestimentaire connecté d’ici 2025, à comparer avec les 400 000 en 2017. Les appareils vestimentaires permettront aux employés de travailler plus rapidement, mais  devront sans doute être sécurisés et adaptés aux différents environnements de travail.

Bien que la réalité augmentée est souvent liée à un appareil vestimentaire, notamment des lunettes intelligentes, le potentiel de cette technologie n’y est pas limité. En effet, les entreprises commencent à utiliser actuellement des tablettes, téléphones ou solutions de projections compatibles avec la réalité virtuelle afin de résoudre divers problèmes.

Toutefois, même s’il semble que les entreprises ont commencé à accepter la révolution de la réalité augmentée, il existe encore des obstacles à surmonter pour qu’elle  progresse véritablement et soit rentable.

Jusqu’à lors, les cas d’utilisation de la réalité augmentée dans les entreprises ou milieux de travail sont encore limités à une seule section ou un seul département. Le premier défi à relever est de  l’industrialiser  en permettant à tout le personnel de l’utiliser. Il faut que cette technologie ne soit plus limitée aux petits projets novateurs, mais doit devenir un des piliers des entreprises.

Pin It

Dernier Numéro