loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La société américaine Alphabet, consœur de Google, a reliée la République du Congo et la République démocratique du Congo par une connexion Internet à haut débit, réalisée à travers une expérimentation de son projet Taara, le haut débit par laser. Baris Erkmen, le directeur de l'ingénierie pour Taara, dévoile qu’un faisceau optique interconnecte déjà Brazzaville et Kinshasa.

Il ajoute qu’Alphabet ait « récemment aidé à combler un fossé de connectivité particulièrement tenace entre Brazzaville en République du Congo et Kinshasa en République démocratique du Congo. [..] Pourtant, la connectivité est cinq fois plus chère à Kinshasa, car la connexion par fibre doit parcourir plus de 400 km pour faire le tour du fleuve […] qu’après avoir installé les liens de Taara pour la connectivité par faisceaux sur la rivière, le réseau de Taara a servi près de 700 téraoctets de données ».

Alphabet travaille sur le projet Taara en Afrique depuis l’année dernière, en association avec Econet et ses filiales, Liquid Telecom et Econet Group, dans le but d’étendre et d’améliorer l’offre de connectivité à haut débit abordable aux communautés en Afrique subsaharienne. Le Kenya a été le premier pays à expérimenter la technologie qui permet de couvrir des distances allant jusqu'à 20 km et de transmettre jusqu'à 20 gigabits par seconde. Ce projet est une nouvelle initiative d’Alphabet pour se positionner sur le marché du haut débit en Afrique. L’Union internationale des télécommunications UIT indique que la demande en connectivité va se renforcer avec le changement d’habitude induit par la Covid-19.

Pin It

Dernier Numéro