loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le Premier ministre du Burkina Faso a annoncé des investissements pour élever le taux du haut débit dans le pays et c’était l’une des principales priorités du gouvernement. Un projet de deux phases se prépare par le gouvernement burkinabé pour développer la connectivité Internet dans les zones urbaines. L’étude du projet a été présentée aux acteurs publics et privés du secteur national des télécommunications au cours d’un atelier organisé par le ministère de l’économie numérique, des postes et de la transformation digitale.

Kisito Traoré, secrétaire général du ministère de l'économie numérique, a déclaré que le projet de développement de la connectivité urbaine est justifié en vertu « des disparités territoriales importantes. La majorité de la population a un accès restreint au haut débit, et l’accès au très haut débit est marginal ». De plus, cette amélioration de la connectivité permettra à terme aux populations urbaines d’accéder à une connexion à très haut débit grâce à la fibre optique.

Christophe Dabiré, premier ministre a dévoilé lors de sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale, la décision du gouvernement d'augmenter ses investissements dans la fibre optique cette année. Cette annonce vient suite à une année de crise pandémique qui a prouvé le faible taux de pénétration du haut débit dans le pays.

Kisito Traoré a souligné que l’ambition du gouvernement d’ici 2030 est de connecter tous les bâtiments administratifs, les entreprises, et les universités à la fibre optique.

Pin It

Dernier Numéro