loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Les fabricants français de câbles (électriques, télécoms, données optiques, etc.) ont enregistré une croissance de 2% de leur chiffre d'affaires en 2016, tirée par les câbles sous-marins, a indiqué le Sycabel, syndicat professionnel du secteur.

Les ventes ont atteint 2,3 milliards d'euros l'an dernier, selon le bilan annuel du Sycabel, qui évoque une « stabilité globale de l'activité en 2016 ». Les exportations sont restées stables, représentant 40% des livraisons.

L'activité des câbles sous-marins, qui fluctue en fonction des projets, a été multipliée par 3 l'an dernier, pour représenter 10% du chiffre d'affaires total. Hors câbles sous-marins, le chiffre d'affaires est en recul de 4,9%, une variation liée à la baisse des matières premières et à la pression sur les prix, explique la fédération.

La production de fibres optiques en France a atteint un niveau record avec 11 millions de km de fibre fabriqués, souligne le Sycabel. A périmètre constant et hors câbles optiques, les volumes produits sont « proches de l'équilibre » avec un repli de 1,4% des tonnages de câbles.

La fédération relève une « disparité selon les secteurs ». Le domaine de l'énergie a ainsi enregistré une nette reprise dans le secteur du transport d'énergie (+17%), tandis que les câbles industriels et de construction ont continué à pâtir de la crise du bâtiment (-5,9%).

Dans ses perspectives pour 2017, le Sycabel estime que « l'horizon s'éclaircit », mais affiche « un optimisme prudent ».

 

 

Pin It

Dernier Numéro