loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'équipementier finlandais en télécoms Nokia a présenté des résultats en hausse en 2019, dégageant son premier bénéfice net annuel depuis 2015.

Le groupe a annoncé un résultat net de 7 millions d'euros sur l'ensemble de l'année, contre une perte de 340 millions un an plus tôt. Son chiffre d'affaires progresse lui de 3,3%, à 23,3 milliards.

Indicateur privilégié du géant finlandais, le résultat opérationnel est ressorti à 1,13 milliard, en hausse de 1%.

Sur la seule période octobre-décembre, Nokia a quasiment triplé son bénéfice net par rapport à la même période en 2018, à 563 millions d'euros, et affiche un bénéfice par action de 0,15 euro au quatrième trimestre, supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 0,13 euro, grâce à une réduction des coûts.

« Les résultats du quatrième trimestre 2019 de Nokia ont marqué la fin d'une année difficile », note le PDG du groupe Rajeev Suri, cité dans le rapport d'activité.

Nokia peine à se positionner sur le créneau de la 5G, qui fait l'objet d'une féroce bataille entre Nokia et ses concurrents directs, le suédois Ericsson et le chinois Huawei.

Les retards de déploiement des réseaux 5G ainsi que l'intensification de la concurrence sur ce segment ont pesé sur les performances de l'industriel finlandais en 2019.

Dans son rapport, Nokia a annoncé avoir signé 66 contrats avec des opérateurs pour des équipements 5G. A la mi-janvier, Ericsson avait déclaré avoir signé un total de 79 contrats, tandis que Huawei rendait compte en décembre de 65 commandes.

Pour 2020, le groupe prévoit « des investissements supplémentaires dans la 5G ».

En outre, l'équipementier escompte toujours une marge opérationnelle d'environ 9,5% pour l'année en cours avec une variation de plus ou moins 1,5 point.

Pin It

Dernier Numéro