loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'équipementier finlandais de télécoms Nokia a annoncé avoir plus que doublé son bénéfice net au troisième trimestre, notamment grâce à une baisse des coûts, mais revoit en légère baisse ses prévisions de bénéfices pour 2020.

Le bénéfice net trimestriel s'est affiché à 193 millions d'euros sur la période juillet-septembre, contre 82 millions au troisième trimestre 2019. Sur le trimestre, son chiffre d'affaires a toutefois reculé de 7%, à 5,29 milliards d'euros, là où les analystes attendaient plus de 5,4 milliards.

Engagé dans une chasse aux coûts, Nokia, parmi les pionniers de la 5G, redresse graduellement sa rentabilité. La marge opérationnelle calculée sans tenir compte de la norme comptable IFRS s'est élevée à 9,2% à l'issue du trimestre, contre une marge de 8,4% enregistrée un an plus tôt.

Pour l'ensemble de l'année, l'équipementier escompte une marge opérationnelle d'environ 9% (contre 9,5% annoncé précédemment)- avec une variation de plus ou moins 1 point. Il anticipe par ailleurs un bénéfice ajusté par action de 0,23 euro (avec une variation de plus ou moins 3 centimes), contre 0,25 euro (à plus ou moins 5 centimes) attendu jusqu'alors.

Quant à son un flux de trésorerie, il prévoit 600 millions d'euros sur l'année, avec une variation de plus ou moins 250 millions, contre un flux « clairement positif » anticipé au deuxième trimestre.

A ce jour, Nokia a signé 101 contrats avec des opérateurs pour des équipements 5G. Avec le Chinois Huawei et le Suédois Ericsson, ils se partagent actuellement près de 80% du marché des réseaux de cinquième génération. 

Pin It

Dernier Numéro