loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Selon la dernière annexe régionale du dernier rapport d’Ericsson sur la mobilité, les premiers abonnements à la 5G au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sont attendus à partir de 2020, pour ainsi atteindre environ 17 millions d’abonnements à l’horizon 2023.

La région du Moyen-Orient et l’Afrique (MEA) comprenant plus de 70 pays, fait face à des variations extrêmes du marché au niveau de la maturité des TIC, toutefois, le rapport d’Ericsson sur la mobilité prévoit une croissance régionale des abonnements mobiles passant de 1,590 million à 2,030 millions d’ici 2023. En outre, la région MEA témoignera d’une augmentation des abonnements à la LTE passant de 190 millions à 860 millions au cours de la même période.

Rafiah Ibrahim, présidente d’Ericsson pour le Moyen-Orient et l’Afrique a indiqué : « L’ensemble du trafic mobile pour la région devrait augmenter d’environ 49% par an entre 2017 et 2023. Cette croissance rapide mène les opérateurs à explorer de plus en plus les méthodes d’optimisation de leurs réseaux avec davantage de capacité et de couverture. Nous soutenons les opérateurs de la région tout au long des différentes phases de l’évolution du réseau, en permettant des réseaux performants et une expérience client différenciée ».

D’autre part, il est prévu que la vente de smartphone augmente passant de 670 millions à 1,510 milliard au cours des cinq années à venir, ce qui augmentera le trafic de données par smartphone actif de six fois de plus, passant de 2,2 GB/mois à 12 GB/mois. Aujourd’hui, le trafic de données mobiles dans la région représente 83% du trafic mobile total et il est prévu qu’il augmentera pour atteindre 98% d’ici 2023 ; un pourcentage qui va de pair avec la moyenne mondiale.

Par conséquent, les opérateurs auront à élaborer des stratégies efficaces et différenciées par les expériences clients exceptionnelles et la performance optimale du réseau. L’analyse de ces facteurs présentée dans le rapport sur la mobilité a tenu compte des différentes stratégies que les opérateurs emploient afin de répondre é ces demandes et a trouvé que le plus grand défis auquel ils font face est d’employer les outils disponibles pour maximiser l’utilisation du réseau sans affecter négativement l’expérience de l’utilisateur. Les opérateurs auront besoin de trouver « l’équilibre » entre les deux, où la bonne expérience client est garantie tout en permettant des volumes significatifs de trafic passant à travers le réseau.

La voie à la 5G et l’IoT

L’Internet des objets (IoT) facilite la transformation numérique des industries et offre aux opérateurs mobiles du Moyen-Orient et d’Afrique l’opportunité d’explorer de nouvelles sources de revenus. Les abonnements cellulaires IoT au Moyen-Orient et en Afrique devraient passer de 35 millions à 159 millions entre 2017 et 2023 à un taux de croissance annuel composé de près de 30%.

Ceci permettra aux opérateurs d’explorer de nouvelles opportunités de numérisation alors que le monde devient plus connecté et les industries connaissent une transformation impulsée par les TIC. Au Moyen- Orient et en Afrique, les revenus de numérisation de l’industrie reposant sur la 5G pour l’IoT sont estimés à 242 milliards USD jusqu’en 2026. Donc, les acteurs de l’industrie des TIC doivent adopter et intégrer les technologies numériques dans des industries spécifiques pour générer de nouveaux revenus.

La 5G jouera un rôle important dans le développement de la numérisation industrielle, et même si l’IoT en est encore à ses balbutiements dans la majeure partie du Moyen-Orient et de l’Afrique, il existe des exemples qui montrent comment il a contribué à améliorer les moyens de subsistance des communautés et des industries de la région. En Afrique du Sud, par exemple, l’IoT à bande étroite (NB-IoT) est en train d’apporter des outils pour l’efficacité énergétique tels que les compteurs intelligents.

Face à ce progrès technologique, les opérateurs, gouvernements et industries doivent explorer de nouvelles opportunités apportées par ces technologies au moment où la Société réseautée devient de plus en plus une réalité. Ces technologies consolideront les capacités, transformeront les industries et stimuleront les solutions de villes intelligentes qui redessineront l’avenir au Moyen-Orient et en Afrique.

 

 

Pin It

Dernier Numéro