loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Il va sans dire que le COVID-19 a eu un impact significatif sur l’industrie des télécommunications, bien que grâce à elle, le monde a pu relativement survivre cette crise ; c’est la télécommunication qui a garanti la continuité opérationnelle même si à distance. Toutefois, la crise sanitaire liée au coronavirus, a entravé le déploiement de la 5G dans le monde entier.

« Durant  cette  pandémie,  les  opérateurs  ont  reconsidéré la valeur de la 5G et les avantages économiques et environnementaux de l'accès à distance, du travail en ligne et en entreprise. Le Covid-19 a démontré l'importance de cette technologie, avec la connectivité élevée qu'elle offre, pour gérer les services de travail à distance et les fonctionnalités commerciales. Avec le volume quotidien accru de données, elles doivent être échangées rapidement et avec une grande fiabilité », estime Dr. Nadine Akkari, chercheuse et professeur-assistante à l’Université libanaise.

Selon elle, la 5G est considérée comme la prochaine technologie sans fil qui influencera le développement de la future high-tech pour conduire à l'évolution industrielle et apportera des changements sans précédent à notre société et à l'économie mondiale.

« Par rapport à la 4G, la 5G est 100 fois plus rapide. Elle élimine les retards de traitement avec une latence presque nulle. Les volumes de données mobiles sont 1000 fois plus importants que le réseau actuel, avec une meilleure flexibilité et une plus grande fiabilité. Ainsi, les services innovants, les communications entre personnes et les applications critiques seront fournis aux consommateurs avec plus d'efficacité et une grande fiabilité », ajoute-t-elle.

Cette experte en télécommunication admet que la Chine est leader du développement technologique, dans un contexte où les intérêts économiques et politiques sont interconnectés.

Dr. Akkari a expliqué que « les villes chinoises travaillent sur leurs infrastructures de manière à ce qu'elles soient couvertes par la 5G d'ici 2023. De leur côté, les États-Unis considèrent le développement rapide de la 5G en Chine comme un défi non seulement sécuritaire, mais aussi économique, et s'efforcent de faire progresser les services 5G tels que l’Internet des objets (IdO) ainsi que l'infrastructure appropriée pour cette technologie ».

L’empire du Milieu pourrait ainsi sortir plus fort de cette épreuve et consolider son leadership mondial dans les réseaux 5G face aux Américains. Une offensive qui contraste avec un certain opportunisme européen.

« L'Union européenne (UE) s'efforce en permanence de prendre part à cet environnement en mutation, mais préfère temporiser. Huawei ne peut pas être exclue de l'installation de normes mondiales, en particulier en raison de la coopération avec l’UE et ses investissements élevés dans les équipements chinois. Cependant, certains affirment que pour accroître la sécurité du réseau en Europe, l'interdiction de Huawei est une solution », relève cette auteure de nombreux articles scientifiques en télécommunication.

Et Dr. Nadine Akkari d’ajouter, « Alors que la pandémie continue de menacer l'économie mondiale, la Chine et les États-Unis continuent de se lancer sur le déploiement des infrastructures et des technologies 5G, mais la 5G est désormais une réalité. »