loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La pandémie COVID-19 a affecté toutes les industries du monde. Les entités gouvernementales et les organes des Nations-Unies ont joué un rôle primordial dans la lutte et à surmonter les défis qui en ont résulté. L’Union internationale des télécommunications (UIT) est à l’avant-garde de la lutte contre la pandémie. Dans une entrevue exclusive accordée à Telecom Review, Bilel Jamoussi, chef du département des commissions d'études de l'UIT-T a détaillé la réponse de l’Union face à la pandémie et l’importance de la transformation numérique et des technologies émergentes dans de telles situations difficiles.

Comment la pandémie a affecté les activités de normalisation ?

L’UIT compte 193 Etats membres et plus de 900 entreprises, universités et organisations internationales et régionales. Nos membres se réunissent sur la plate-forme neutre de l’UIT afin de mettre en place une base commune pour la croissance des TIC et l’innovation au niveau mondial.

La normalisation technique est un processus collaboratif. Nos normes sont développées méticuleusement en tenant compte de chaque opinion et chaque décision consensuelle en se basant sur les contributions et avis et remarques de nos différents membres.

La COVID-19 nous a poussés à entreprendre ce processus collaboratif dans le cadre virtuel. Cette transition a requis un changement de comportement et les membres de l’UIT l’ont accueilli avec grande fermeté. En effet, ils œuvrent de concert avec l’équipe du secrétariat de l’UIT afin de trouver de nouveaux modes de travail qui vont de pair avec les conditions avancées de travail virtuel de l’UIT

Depuis janvier 2020, la direction du bureau de normalisation de l’UIT a décidé, avec détermination, d’organiser les réunions virtuellement au lieu de les annuler ou les remettre à plus tard. Ce principe fondamental a bien servi les efforts de normalisation que nous avons développés. Nous avons discuté avec nos divers groupes d’experts les options disponibles dans l’espace virtuel et les expériences positives des autres groupes d’expertise qui avaient déjà réussi à organiser des réunions virtuelles. Cette approche cohérente et le dialogue étaient essentiels pour gérer le changement significatif requis pour une bonne transition vers les réunions virtuelles.

Les membres de l’UIT se servent bien de la plate-forme personnalisée MyWorkspace qui est une plate-forme optimisée pour mobile et qui garantit l’accès aux réunions virtuelles, registre des experts de normes chez l’UIT, services de traduction automatique et outils pour personnaliser les abonnements à la liste d’adresses de l’UIT et les alertes concernant les documents de travail et le calendrier des réunions.  

Nous sommes en train d’affiner nos méthodes de travail et de soutenir les services et outils nécessaires tout en tenant compte des commentaires et opinions des membres et équipe du secrétariat de l’UIT. En outre, nous essayons de bien comprendre les comportements qui sont les mieux placés pour que ces outils soient fructueux.

Nous travaillons ensemble à travers les quatre coins du monde et sans les indices visuels normalement disponibles dans une salle de réunion. Nous avons réussi à maintenir le respect de la procédure officielle, ce qui a permis à la plate-forme de normalisation de l’UIT de gagner la confiance des innovateurs dans le domaine des TIC partout dans le monde.

Comment la transformation numérique a-t-elle joué un rôle important en ces temps difficiles ?

Les événements de l’année 2020 nous ont montré où nous sommes en matière de transformation numérique.

Le secrétariat de l’UIT à Genève facilite le travail des différents membres de l’organisation. Nous profitons de chaque opportunité qui nous est  présentée pour améliorer les services offerts à nos membres. L’UIT est connue par les installations de réunion les plus avancées à Genève ainsi que nos efforts déployés pour que nous soyons  la plate-forme de normalisation la plus inclusive. Nos installations virtuelles contribuent à l’efficacité et à l’inclusion du processus de normalisation de l’UIT.

Ces dernières années, nous  avons considérablement investi dans l'amélioration notre environnement de travail virtuel et la pandémie COVID-19 a accéléré le retour sur cet investissement. Nous ne pouvions pas savoir qu’elle allait modifier le cours de l'année 2020, mais des années d'investissement nous ont permis d'être bien préparés. La pandémie COVID-19 était certainement un test stressant pour les outils et services de l'UIT permettant notre environnement de travail virtuel, mais ces outils et services ont passé ce test avec succès. 2020 a montré que la transformation numérique de l'UIT est à un stade avancé et très en phase avec les besoins des membres de l'UIT - nos investissements dans la transformation numérique devraient leur produire un flux constant de bénéfices futurs.

Toutes les organisations dans tous les secteurs ont aussi pu évaluer où ils se situent dans le cadre de la transformation numérique.

Les TIC ont joué un rôle primordial en aidant les services de santé à prévenir, détecter et diagnostiquer les cas, tout en assurant la sécurité, la productivité et la connectivité des personnes. La COVID-19 a mis en évidence l'importance fondamentale des TIC pour l'économie et la société, les TIC aidant la vie en favorisant un accès continu à l'éducation, aux soins de santé et aux biens et services essentiels.

Les entreprises dépendent désormais des outils de collaboration à distance et ladite pandémie a stimulé l’innovation avec une variété de nouveaux outils améliorés qui s’est introduite sur le marché.

Cette situation nous a aussi rappelé le défi posé par la cybersécurité. Alors que les activités économiques et sociales se font presque entièrement en ligne, nous avons constaté une vague de cyberattaques qui ont tiré profit de cette plus large surface d’attaques.

L'année 2020 a mis en évidence la situation actuelle en matière de transformation numérique et les défis qui restent à relever. Et surtout, 2020 a mis en évidence l'importance de la transformation numérique.

Comment l’UIT a-t-elle soutenu les pays à faire face aux défis posés par la COVID-19 ?

La rapidité et l'efficacité de notre réponse aux situations d'urgence sont proportionnelles au niveau de préparation. L'UIT a lancé de nouvelles lignes directrices pour aider les pays à élaborer des plans nationaux de télécommunications d'urgence ; elle a également lancé la Plate-forme mondiale de résilience des réseaux (REG4COVID) pour aider les décideurs politiques, les régulateurs et les acteurs industriels à faire face à la pression croissante exercée sur les réseaux TIC.

Nous continuons également à bénéficier des travaux de la Commission UIT-UNESCO de large bande pour le développement durable, en particulier du groupe de travail de la Commission sur la préparation aux épidémies. Ce groupe de travail a été créé en septembre 2017 et a rendu ses conclusions en septembre 2018 dans un rapport intitulé « Prévention de la propagation des épidémies à l'aide des TIC ».

Nous avons constaté un regain d'intérêt pour tous les domaines d'activité de l'UIT susceptibles de contribuer à la préparation aux épidémies. Nous en voyons des exemples probants dans les domaines de l'IA, des villes intelligentes et des services financiers numériques.

Les solutions en matière d'IA pour la prévision des épidémies et la classification des symptômes font l'objet de travaux spécifiques au sein du groupe de réflexion UIT-OMS sur l'IA pour la santé, un effort multipartite visant à établir un cadre et des processus associés pour l'évaluation comparative des performances des solutions en matière d'IA pour la santé. 

Plus de 100 villes dans le monde mesurent leurs progrès à l'aide d' « indicateurs clés de performance pour des villes intelligentes et durables » basés sur les normes de l'UIT ; indicateurs promus par l'initiative United for Smart Sustainable Cities (U4SSC), une initiative soutenue par 17 organes des Nations unies. Le programme de mise en œuvre de l'U4SSC - qui soutient la poursuite des objectifs de développement durable par les villes - comprend un volet consacré à la saisie des meilleures pratiques établies par les villes en réponse à la COVID-19.

La Financial Inclusion Global Initiative (FIGI) est un programme triennal d'action collective mené par l'UIT, le Groupe de la Banque mondiale et le Comité des paiements et des infrastructures de marché, avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates. L'initiative est conçue pour faire avancer la recherche dans le domaine de la finance numérique et accélérer l'inclusion financière numérique dans les pays en développement. Au cours d'une série de webinaires, la communauté FIGI a partagé ses connaissances sur le rôle joué par les services de télécommunications, les paiements numériques et les technologies financières dans la préparation et la réponse aux pandémies, en soulignant les leçons tirées des actions associées prises par les gouvernements et d'autres acteurs de la finance numérique au cours de la réponse au COVID-19.

A votre avis, quelles sont les lacunes existant au niveau des TIC et que la pandémie a mis en évidence ?

Nous constatons que les questions relatives à la connectivité, à la sécurité, au respect de la vie privée et à la confiance sont pertinentes pour chacun d'entre nous, et que nombre de ces questions restent sans réponse.

La stabilité de l'approvisionnement en électricité et la fiabilité de la connectivité dans les pays les moins avancés (PMA) seront essentielles pour qu’ils puissent bénéficier des progrès des TIC. Sans électricité stable et sans connectivité fiable, la transformation numérique n'est pas possible

Les défenses de sécurité doivent être essentiellement techniques, procédurales et administratives. En plus des réglementations, les normes volontaires sont un outil important pour soutenir une gestion fiable et prévisible des risques. Les entreprises de toutes tailles, dans tous les secteurs, doivent se rallier aux bonnes pratiques de sécurité, et la collaboration aux efforts de normalisation associés peut être un moyen efficace pour y parvenir. Il est tout aussi important que toutes les industries et tous les organismes du secteur public développent une culture de sensibilisation à la sécurité - la sécurité est aussi forte que son maillon le plus faible, et les chaînes de valeur complexes d'aujourd'hui comportent de nombreux maillons. 

Les pressions exercées sur les réseaux de TIC ont mis en évidence l'importance du développement continu des infrastructures de TIC.

Les exigences en matière d'infrastructure des TIC ont mis en lumière l'importance du déploiement de la 5G en particulier. Nos réseaux ont eu du mal à faire face à la demande accrue de connectivité, mais nous avons également vu toute une série de cas d'utilisation innovante de la 5G démontrée pendant la pandémie dans des domaines tels que les soins de santé, la sécurité publique, l'éducation et l'industrie.

Les TIC devraient fournir une plate-forme fiable pour l'activité économique et sociale hyper connectée de 2020 à 2030. Les systèmes 5G devraient fournir une série de nouvelles capacités nécessaires pour offrir cette plate-forme.

Le haut débit mobile 5G permettra une expérience de communication hautement interactive et riche en multimédia. Nous nous habituerons à communiquer via la vidéo HD et les applications avancées de réalité virtuelle. Ces systèmes soutiendront aussi l'internet des objets à grande échelle, et les utilisateurs bénéficieront d'applications associées dans les maisons et les villes intelligentes.

Mais la caractéristique la plus notable des systèmes 5G émergents est peut-être leur promesse de soutenir l'innovation basée sur les TIC dans d'autres secteurs industriels. Outre le haut débit mobile amélioré et l'Internet des objets (IoT), les systèmes 5G prendront en charge des communications ultra fiables et à faible latence pour des applications telles que les véhicules automatisés, la télémédecine et la robotique collaborative. Les systèmes 5G seront des acteurs polyvalents et agiles, capables de répondre aux exigences d'un ensemble diversifié d'applications TIC.

Des applications de traçage des données sont utilisées pendant le COVID-19 pour surveiller les patients. Cela a soulevé la question de la confidentialité des données. Quel est votre avis sur cette question ?

COVID-19 nous a rappelé l'importance des débats sur l'utilisation appropriée des données, en particulier des données personnelles. Ces questions sont très pertinentes pour toutes les industries et les organismes du secteur public, et pour chaque utilisateur des TIC.

L'IA et les données sont indissociables, et nous savons que les progrès en matière de découverte de connaissances et d'exploration de données sont très prometteurs pour le secteur de la santé. C'est un autre domaine dans lequel notre groupe de réflexion sur « l'IA pour la santé » pourrait apporter une valeur considérable - ce groupe améliore notre compréhension de la meilleure façon de relever les défis liés à l'accès aux données sur la santé et à leur utilisation appropriée.

Mais tous les secteurs cherchent à faire un usage plus intelligent des données. Les soins de santé, les services financiers et les villes intelligentes en sont de bons exemples. Nous entendons souvent dire que les données sont en train de devenir l'une des ressources productives les plus importantes de nos économies modernes.

L'une des priorités de l'UIT est d'instaurer la confiance dans l'utilisation des technologies numériques. Ses travaux de normalisation portent sur les dimensions techniques du traitement et de la gestion des données, y compris leur protection. Les normes de l'UIT fournissent également des approches techniques spécifiques à la protection des données personnelles (informations personnellement identifiables).

L'UIT est une organisation technique. Notre mandat est de développer des outils techniques pour l'écosystème mondial des TIC. Mais l'UIT est heureuse de fournir une plate-forme neutre pour les discussions sur les questions politiques et réglementaires relatives à la gestion des données, et nous en voyons des exemples notables dans l'AI for Good Global Summit, la Financial Inclusion Global Initiative, la Digital Currency Global Initiative et la United for Smart Sustainable Cities Initiative.

L'UIT plaide en faveur de la sécurité et du respect de la vie privée.

Nous félicitons les ministres de l'Économie numérique du G20 d'avoir affirmé en avril (2020) que les données liées à la COVID-19 devraient être collectées et traitées d'une manière éthique, transparente, sûre, interopérable et sécurisée qui protège la vie privée et la sécurité des données des individus.

L'IA a captivé l'imagination dans le monde entier et la COVID-19 a redynamisé les discussions autour de l'Intelligence Artificielle . Quel est votre avis sur les perspectives d'application de l'IA au cours de la  prochaine  décennie ?

Les récentes percées en matière d'IA inspirent une confiance croissante dans l'IA. Nous en voyons la preuve dans les contributions qui animent les travaux de l'UIT. L'intelligence artificielle et l'apprentissage machine occupent une place de plus en plus importante dans le programme de normalisation de l'UIT dans des domaines tels que l'orchestration et la gestion des réseaux, le codage multimédia, l'évaluation de la qualité des services, la santé numérique, l'efficacité environnementale et la conduite autonome.

L'IA va progressivement influencer presque tous les aspects de la société. C'est pourquoi l'UIT a appelé à un dialogue mondial inclusif sur les implications de l'IA pour l'avenir de notre société, dialogue ancré par le Sommet mondial de l'IA pour le bien. Nous reconnaissons que la portée de ce débat dépasse largement le cadre d'une seule organisation. Il est essentiel que chacun d'entre nous - gouvernement, industrie, université et société civile - réfléchisse à la manière dont l’Intelligence Artificielle affectera notre avenir.

De nouveaux partenariats favorisent également une confiance croissante dans l'IA. Des experts de différents domaines  se réunissent pour aligner les incitations à l'innovation et résoudre les problèmes avec l'IA. Nous voyons se former des liens entre ses spécialistes, ses utilisateurs, les propriétaires de données et les experts dans les domaines où les applications de l'IA pourraient apporter des contributions essentielles au développement durable. Les objectifs de développement durable des Nations unies fournissent un éclairage essentiel à cette innovation.

Nous avons abordé un certain nombre de questions soulevées par la COVID-19. Comment l'UIT peut-elle contribuer aux efforts mondiaux visant à répondre à ces questions ?

La normalisation internationale est la clé de la proposition de valeur de l'UIT.

L'UIT offre aux acteurs des TIC un lieu neutre pour élaborer des normes internationales répondant à leur besoin de plates-formes communes pour la croissance et l'innovation.

Diverses innovations en matière de TIC ont vu le jour en réponse à la COVID-19. Nous vous invitons d’en  discuter sur la plate-forme de l'UIT. Nous continuons à tirer de nouveaux enseignements sur la santé numérique, et de nouveaux enseignements sur le traitement et la gestion des données. Travailler ensemble au niveau international peut nous aider à transformer ces enseignements en avancées dans le domaine des TIC à l'échelle mondiale, des avancées visant à améliorer partout la qualité de vie de tout un chacun.

Les TIC permettent l'innovation dans tous les secteurs industriels. Cela souligne l'importance d'un dialogue ouvert à tous.

L'UIT continue de promouvoir la coopération entre le nombre croissant de parties prenantes à l'innovation dans le domaine des TIC. La normalisation est un moyen essentiel pour les nouveaux partenaires d'établir une confiance et une compréhension mutuelles, et nous voyons de nouveaux partenaires progresser ensemble dans les travaux de normalisation de l'UIT pour des secteurs tels que l'énergie, les transports, les soins de santé, les services financiers, l'agriculture, les villes intelligentes, et l'IA et l'apprentissage machine.

Nous voyons ici l'intérêt de plates-formes ouvertes telles que les groupes de discussion de l'UIT et les initiatives de collaboration comme le sommet mondial de l'AI for Good, l'initiative mondiale pour l'inclusion financière, l'initiative mondiale pour la monnaie numérique et l'initiative « United for Smart Sustainable Cities ». Ces plates-formes soutiennent le développement de nouveaux partenariats dans les domaines émergents de l'innovation en matière de TIC. Elles sont importantes pour clarifier les contributions attendues des différentes parties prenantes, y compris la contribution attendue de la normalisation de l'UIT.

Quelle est l'importance de l’étape 2020 pour l'industrie des TIC ?

Nos économies connaissent une transformation structurelle importante, une transformation numérique fondée sur les progrès des TIC. Le marché mondial des TIC interagit déjà avec tous les autres , mais il est certain que les TIC seront encore plus ancrées dans nos économies et nos sociétés au cours de la prochaine décennie.

2020 est une étape-clé pour l'industrie des TIC. Nous assistons à l'introduction des systèmes IMT-2020/5G. L'Internet des objets arrive à maturité, stimulant les efforts pour construire des villes intelligentes et durables. L'IA et l'apprentissage machine trouvent des applications très pratiques dans tous les secteurs industriels. L'essor de l'orchestration et de la gestion de réseaux par logiciel donne aux réseaux l'agilité nécessaire pour répondre aux besoins d'une gamme de plus en plus diversifiée d'applications TIC.

Il reste dix ans pour atteindre les objectifs de développement durable des Nations unies, et les TIC devraient fournir une plate-forme propice à l'innovation considérable requise pour les atteindre. L'industrie des TIC continue à créer de nouveaux partenariats pour soutenir l'innovation basée sur les TIC afin d'atteindre une plus grande efficacité et une durabilité dans nos économies.

Comment ces développements de l’industrie se répercutent sur les travaux de l'UIT ?

L'UIT ne cesse de devenir de plus en inclusive.

Les TIC sont devenues plus avancées, plus accessibles et plus abordables. La transformation numérique s'est imposée dans tous les secteurs industriels. L'innovation dans le domaine des TIC ayant pris de l'ampleur, nous avons constaté qu'un éventail plus large d'acteurs demandent à devenir membres de l'UIT. Cette année, nous avons introduit une nouvelle catégorie de membres pour les PME, après la nouvelle catégorie introduite pour les universités en 2011.

Nous avons également vu de nouvelles adhésions à l'UIT reflétant la diversité croissante des applications TIC soutenues par sa normalisation. Parmi les nouveaux membres figurent des entreprises des secteurs de l'énergie et des services publics, du transport maritime et de la logistique, des paiements mobiles, des applications de pointe, de l'automobile, de la communication en lumière visible, des blockchain, de l'IA et des technologies de l'information quantique.

L'UIT a passé de nombreuses années à réunir les décideurs du secteur des TIC avec ceux d'autres secteurs, mais les cinq dernières années ont vu une nette accélération de l'innovation basée sur les TIC dans d'autres secteurs industriels. Les TIC seront au cœur des ambitions de chaque secteur au cours de la prochaine décennie d'innovation.

C'est dans ce contexte que se déroulera à Hyderabad en Inde la prochaine Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications 2020 (AMNT-20) de l'UIT.

L'AMNT se tient tous les quatre ans pour affiner la stratégie et la structure de la branche normalisation de l'UIT (UIT-T). Ses  membres concluent des projets de normalisation majeurs et se tournent vers l'avenir de sa normalisation dans leurs préparatifs pour les quatre prochaines années de normalisation. L'AMNT est une occasion-clé pour les membres de l'UIT de s'assurer qu’elle reste bien positionnée pour répondre aux nouvelles demandes de normalisation.

La réponse à la COVID-19 a apporté une preuve supplémentaire de l'importance durable des travaux de l'UIT pour connecter le monde, et une preuve supplémentaire du dévouement des membres de l'UIT à ces travaux.

L'AMNT examinera les nouveaux sujets qui entrent dans le programme de travail de normalisation de l'UIT, les nouvelles communautés qui la rejoignent et la gamme croissante d'applications TIC soutenues par la normalisation de l'UIT. Elle veillera à ce que la stratégie et la structure de l'UIT-T continuent de répondre aux besoins des acteurs des TIC dans le monde entier, des acteurs qui continuent de croître en nombre et en diversité.

Pin It

Dernier Numéro