loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

« Nous veillons à la réalisation d’une stratégie à long terme pour le secteur des télécommunications au Liban et nous sommes engagés à promouvoir sa croissance et sa prospérité », a précisé Marwan Hayek, PDG d’Alfa dans une entrevue accordée à Telecom Review qui aborde les plans de l’entreprise, les défis auxquels elle fait face et ses aspirations pour l’avenir.

Comment Alfa aide-t-il les jeunes et les entrepreneurs au Liban à faire valoir leurs innovations et profiter pleinement des dernières tendances technologiques et de télécommunications ?

Nous lançons diverses initiatives afin d’être une marque de télécommunications de référence qui répond à tous les besoins de toutes les catégories, notamment les jeunes en les plaçant au cœur des efforts d’Alfa visant à devenir le fournisseur leader de services numériques au Liban. Sans eux, leurs fraîches idées et leurs innovations, nous ne pourrions atteindre ce but. Leur contribution est essentielle dans ce chemin transformationnel.

Il y a un an, nous avons lancé une nouvelle initiative relative au réseau en étant le premier opérateur à déployer la 4G+ au Liban. C’était la première étape de la voie à la 5G. Ceci nous a permis d’établir l’écosystème nous permettant de développer les idées des jeunes entrepreneurs et puis les mettre en œuvre. Quand vous avez l’infrastructure et les vitesses d’internet appropriées que vous  fournit Alfa, rien ne peut entraver vos efforts, et vos innovations seront fructueuses.  C’est mon message à tous les entrepreneurs et innovateurs  au Liban. Nous sommes engagés à les soutenir et à promouvoir la croissance des startups et PME du pays, et nous sommes en train de conclure des partenariats avec eux et avec des universités pour mettre en place l’écosystème de l’IoT qui génère progressivement et rapidement de nouvelles solutions de l’Internet des objets, pavant la voie à l’établissement d’une société connectée.

Parmi ces initiatives, notons que  nous avons récemment lancé le prix de l’IoT d’Alfa et d’Ericsson en partenariat avec le fournisseur suédois. La compétition était la première  en son genre au Liban. Nous étions vraiment surpris par les créations des étudiants et nous sommes convaincus que de telles compétitions sont cruciales pour libérer leur potentiel et promouvoir, en même temps, le savoir au niveau de l’IoT  et encourager les innovations d’objets connectés.

En outre, grâce à notre partenariat actif avec les fournisseurs de services et les PME, nous mettons à leur disposition tous les composantes et piliers de notre réseau, tels que notre réseau de communication, la couverture ultra rapide sur tout le territoire libanais et les plates-formes de connectivité, afin d’assurer plus d’opportunités de réussite des idées et maximiser la population ciblée. Ils peuvent aussi partager leurs innovations avec notre large parc d’abonnés  comptant 2 millions de personnes.

Nous nous efforçons aussi de créer des opportunités d’affaires et d’emploi destinés aux étudiants diplômés et professionnels. Nous offrons chaque année des opportunités de stage pour les étudiants et nous garantissons, depuis 2013, des plans spéciaux aux étudiants universitaires à des prix abordables. L’offre des universités d’Alfa est exclusive à tous les étudiants universitaires abonnés à U-Chat au prix de 17,5 dollars qui leur permet de profiter gratuitement de 40 SMS et 40 MB quotidiennement. Nous préparons plusieurs initiatives et programmes ciblant les jeunes, qui seront annoncés au cours de l’année.

Alfa possède-t-il l’infrastructure et le réseau adéquats permettant de concrétiser l’IoT ?

Nous travaillons toujours avec une mentalité prospective et proactive et ceci a constitué le pilier principal de notre succès. Depuis 2011, nous enregistrons des exploits technologiques au Liban et dans la région. Nous étions le premier opérateur à introduire la 3G+, puis la 4G et aujourd’hui, la 4G+ au Liban grâce au grand soutien d’une équipe formidable ayant une vaste expérience dans le secteur des Technologies de l’information et de la communication.

La 4G+ est notre service phare le plus récent. Nous étions la première entreprise à inaugurer la première station de la 4G+ LTE-A au Liban en août 2015, qui a précédé le déploiement du projet, en mars 2016, au niveau de tout le pays. Aujourd’hui, après qu’un an ait découlé, notre projet de la 4G+s’est presque achevé avec 1100 sites activés. Les vitesses de téléchargement ont presque doublé pour atteindre 200 mbps sur la majorité de nos sites. Nous avons témoigné aussi de la prolifération d’appareils de la LTE, par conséquent, un tiers de nos abonnés possèdent aujourd’hui un smartphone adapté à la LTE.

Dans le même contexte, nous aspirons à atteindre une nouvelle étape marquante en lançant la première station de la 5G au début de 2018, ce qui viendra ajouter un autre exploit à notre histoire de réalisations reconnues. La fiabilité de notre réseau et sa qualité avancée ont été certifiées par des rapports mondiaux qui ont classé nos réseau de la 3G+ et la 4G parmi les premiers de la région. Tout ceci nous place dans une position privilégiée nous permettant de promouvoir l’IoT et suivre la révolution mondiale de l’IoT ; en effet plus de 28 milliards de dispositifs seront connectés d’ici 2021.

Où en est Alfa des préparatifs pour le déploiement de la 5G au Liban ?

Nous étions les premiers à signer des mémorandums d’entente (MoU) relatifs à la 5G avec Ericsson et Nokia, nos partenaires mondiaux, et les préparatifs sont en cours afin de mettre en place la première station de la 5G au début de 2018. Toutefois, même au niveau mondial, son déploiement commercial n’aura pas lieu avant 2020. Voilà pourquoi, notre objectif est d’être parmi les pionniers et même le leader  sur les marchés mondiaux en matière d’essais et de concrétisation de la 5G.

Selon vous, comment le partenariat avec les fournisseurs et partenaires vous aide à renforcer le réseau des télécoms ?

Nous formons avec nos partenaires une chaîne globale qui comprend des acteurs importants travaillant ensembles pour ajouter plus de valeur à l’économie libanaise.

Nos partenaires sont des fournisseurs d’équipements de réseau mondiaux qui nous garantissent des équipements et technologies développés et fiables nous permettant de suivre le rythme du développement technologique et d’offrir une couverture de réseau de bonne qualité au niveau de tout le pays ainsi que des vitesses d’internet exceptionnelles à tous nos abonnés.

Nous concluons aussi des partenariats avec des fournisseurs de contenu qui l’offre aux abonnés à Alfa à travers notre réseau. Nous coopérons aussi avec des partenaires de services pour créer de nouveaux produits et services qui dépassent les attentes des clients, et ce en adoptant une approche novatrice, et pour offrir des avantages compétitifs, notamment au niveau des prix. Les fournisseurs de services de données ou ISP garantissant l’accès à internet à Alfa alors que nos distributeurs sont nos partenaires de ventes qui sont responsables de la vente des abonnements à Alfa à travers leurs canaux.

Parlez-nous à propos du rôle social d’Alfa et de son importance dans votre stratégie ?

Comme vous le savez, Alfa jouit d’une responsabilité sociale. Nous avons prouvé cet engagement depuis 2006 et ce secteur est devenu aujourd’hui plus fort et plus explicite et formel. Nous avons commencé avec des moments phares tels que le lancement du programme « Alfa 4-Life » et avons progressivement augmenté notre engagement social en lançant des initiatives qui ciblent les enfants ayant des besoins spécifiques au niveau de la communication, l’autonomisation de la femme, Alfa 4-Environment, Alfa 4-Sports, Alfa 4-Expression. En outre, nous avons rejoint des  plates-formes internationales de RSE telles que le Pacte mondial des Nations Unies et l’ISO 26000 – orientation sur la responsabilité sociale.

Dans le cadre de notre investissement envers la communauté, au cours des dix dernières années, nous avons alloué 2 millions de dollars pour renforcer les capacités des catégories marginalisées ainsi que les personnes et enfants à besoins spécifiques. Nous sommes engagés à l’autonomisation de la femme  qui constitue plus de 40% de la famille d’Alfa et ce pourcentage ne cesse d’augmenter. Nous soutenons aussi le recrutement de personnes à besoins spécifiques qui constituent plus de 3% de notre famille.

Vous êtes les leaders du changement au niveau de l’industrie des télécommunications au Liban et votre empreinte est bien visible. Quels étaient les défis les plus difficiles auxquels vous avez fait face ? Est-ce qu’ils sont en train de changer la mentalité ou l’infrastructure ?

Les défis existent toujours et sont source de motivation pour induire un changement. L’un des plus grands défis auxquels j’ai  dû  faire  face dès que j’ai pris les rênes d’Alfa était de changer la mentalité de l’équipe. Comme vous le savez, les Libanais oublient ou ignorent l’attitude et l’esprit positifs et ceci affecte l’attitude de la majorité des gens. Voilà pourquoi, il fallait que j’injecte une dose importante de positivité et de motivation pour que l’équipe apprécie et croit en ses capacités et pouvoir d’aboutir. La motivation de l’équipe était essentielle pour chaque étape marquante d’Alfa au cours des dernières années.

La performance d’Alfa au cours de ces années a changé la société libanaise et nous en entendons parler tout le temps. Nous avons contré tous les défis, nous étions les leaders de la révolution technologique et nous avons investi dans notre communauté. Pour cette raison, Alfa est un modèle de référence au niveau de ces aspects, notamment pour avoir apporté la positivité et le bonheur aux Libanais. Je suis fier de cet exploit.

Au niveau de l’infrastructure, le plus grand défi était de suivre le rythme de la 3G+ qui était déployée partout dans le monde alors que nous l’avons déployé un peu tardivement. Aujourd’hui, les choses ont changé et nous sommes les premiers à introduire les dernières technologies et les clients profitent des plus grandes vitesses d’internet tout comme dans les pays développés. Toutefois, à l’ère du numérique, le défi principal est d’œuvrer à profiter des capacités du réseau afin de contribuer à la révolution numérique et être source d’innovation.

Tout au long de notre parcours novateur, nous avons prouvé que rien ne peut entraver nos efforts, même dans un environnement politique défavorable. Donc vous pouvez imaginer ce qu’Alfa a encore à réaliser et à apporter au Liban à la lumière de la stabilité dont jouit le pays actuellement.

Qu’espérez-vous pour le secteur des télécommunications du Liban ?

Nous avons de grands espoirs pour le secteur des télécommunications au Liban et nous croyons en son avenir. Le nouveau ministre des Télécommunications au Liban, Jamal Jarrah et son équipe déploient des efforts intarissables pour éliminer tous les obstacles auxquels nous faisons face afin de pouvoir, entre autres, déployer un réseau de fibre optique qui augmentera les vitesses d’internet. Ils travaillent aussi à mettre en place un environnement de régulation plus flexible. Nous espérons que ce dernier pavera la voie à l’élaboration d’une stratégie de télécoms à long terme et permettra de migrer du modèle de la convention de gestion actuel des opérateurs mobiles à un modèle plus efficace tel que le modèle PPP ou même la privatisation. Nous soulignons toujours que nous veillons à la réalisation d’une stratégie à long terme pour le secteur des télécommunications au Liban et nous sommes engagés à promouvoir sa croissance et sa prospérité.

 

 

Pin It

Dernier Numéro