loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L’Association des entreprises de télécommunications du Nigéria (ATCON) a demandé au gouvernement d’abandonner le projet de loi visant à imposer la taxe sur les services de communication sur les redevances des consommateurs à un taux de 9%. ATCON a déclaré que cela représenterait un autre fardeau pour 173 millions d'abonnés. La TVA à 5% s'applique déjà aux services vocaux, SMS et de données.

ATCON a recommandé que l'assiette fiscale nigériane soit élargie à davantage de payeurs. Seuls 13 millions sur 70 millions contribuaient aux recettes fiscales du gouvernement, a-t-il ajouté. Depuis 2016, le Nigéria est en récession et a connu une croissance du PIB couplée à des dépenses récurrentes qui dépassent désormais les recettes pétrolières.

Les opérateurs ont déclaré que ce projet de loi est une copie directe de la taxe ghanéenne et il ne devrait pas être soumis à l'Assemblée nationale sans consultation préalable de toutes les parties prenantes.

Pin It

Dernier Numéro