loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L’Instance nationale des télécommunications (INT) de Tunisie a publié son rapport annuel 2019 sur le marché des télécommunications qui a enregistré une hausse du chiffre d’affaires en 2019, 3166 millions de dinars à comparer avec, en 2018, 2892 millions de dinars.

 

Le rapport montre une augmentation du chiffre d’affaires des opérateurs et fournisseurs de services internet. En ce qui concerne les opérateurs mobiles, Lycamobile a enregistré la hausse du chiffre d’affaires la plus remarquable de 75% en 2019, suivi par Ooredoo Tunisie qui a enregistré +15%, Orange Tunisie +6% et Tunisie Telecom +3% sur la même période. Quant aux fournisseurs de services internet, Topnet arrive en tête avec une croissance de +27% de son chiffre d’affaires entre 2018 et 2019. Suivi de   GlobalNet avec +24%, Hexabyte avec +22%, Ooredoo Internet +18% et Orange Internet avec +1% sur la même période.

Au niveau du marché des télécoms, le rapport souligne des indicateurs positifs entre 2018 et 2019. La téléphonie fixe et la data fixe ont enregistré, respectivement, une hausse de +3% et +24% par rapport à 2018. La téléphonie mobile a, elle, paradoxalement affiché une courbe décroissante. Ce segment a connu une baisse de -1% en 2019. La data mobile continue sa montée avec +31%.

La téléphonie mobile s’accapare presque la moitié du marché avec 43% des parts. Viennent ensuite, la data mobile avec 27%, la data fixe avec 17% et la téléphonie fixe avec 5%.

En ce qui concerne la téléphonie mobile, Tunisie Telecom et Orange Tunisie ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires de respectivement 11 millions de dinars et 19 millions de dinars. Par contre, Ooredoo Tunisie a enregistré une augmentation de 7 millions de dinars. Pour les MVNO, Lycamobile, revient en force avec une évolution de 88% sur la téléphonie mobile, enregistrant 11,6 millions de dinars de chiffre d’affaires sur ce segment.

Au niveau de la data mobile, les trois opérateurs ont fait preuve d’une hausse avec une augmentation de 108 millions de dinars pour Ooredoo Tunisie, de 61 millions de dinars pour Orange Tunisie et de 39 millions de dinars pour Tunisie Telecom.

 

La Tunisie fait preuve de compétence numérique

Les solutions technologiques ont sauvé maints entreprises et secteurs et ont pu garantir la continuité des travaux à l’ère du  COVID-19. L’Afrique a pu surmonter  bon nombre de défis imposés par la pandémie grâce à la technologie. La compétence numérique de plusieurs pays africains, dont la Tunisie, a été mise en évidence durant cette période.

Un rapport de Oxford Business Group intitulé : « Comment réagissent les PDG aux perturbations liées au Covid-19 ? » examine l’impact de la pandémie en Afrique sur différents domaines, dont la technologie et l’innovation. Près de la moitié (48%) des sondés ont déclaré que leur entreprise procédait actuellement à des investissements importants ou très importants dans des solutions technologiques innovantes afin de permettre la reprise ou la bonne poursuite de leurs activités.

Un sondage sur le niveau d’investissement dans les solutions technologiques innovantes afin de permettre la reprise ou la bonne poursuite des activités des entreprises, a souligné le leadership de la Tunisie. Ce pays a fait preuve de compétence numérique exceptionnelle avec 63%, suivi par l’Algérie (57%), le Maroc (48%) et le Nigéria (48%).

« La crise sanitaire a permis de montrer à tous l'utilité de ces technologies, la robotique (...) pour aller en première ligne et éloigner les hommes du risque », souligne Radhouane Ben Farhat, directeur commercial Enova.

Enova, première société de robotique dans la région basée à Sousse, a fabriqué une dizaine d'exemplaires de robots qui fonctionnent en Europe, notamment dans des maisons de retraite en France.

La pandémie a, également, considérablement accéléré la mise en œuvre des systèmes de paiement mobile, constate également le rapport d’OBG, rappelant qu’« avant l’épidémie, certains acteurs du secteur privé avaient réclamé la suppression des formalités administratives qui, depuis 2013, avaient freiné l’adoption généralisée des transactions mobiles, mais sans grand succès ».

La crise sanitaire a mis en lumière la nécessité des technologies de l’information et de la communication. Ces dernières ont pu résoudre les problèmes causés par les difficiles conditions imposées par le confinement. La Tunisie a pu prouver son leadership et a constitué un modèle pour la lutte contre  le COVID-19 en ayant recours aux TIC.

 

 

Pin It

Dernier Numéro