loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'industrie française des câbles (électriques, télécoms) est confiante dans une nouvelle année de croissance en 2018, soutenue par les investissements dans les réseaux d'énergie et de communications, après une production en hausse de 2,5% en 2017.

Après cinq années de baisse, l'année 2017 a enregistré un « maintien de l'activité globale », portée par la reprise économique mondiale, et notamment dans la zone euro. Surtout, 2017 a vu un niveau record de livraisons de câbles à fibre optique, a annoncé le Sycabel, syndicat professionnel du secteur.

En 2018, les principaux marchés « affichent globalement des perspectives favorables », a ajouté le syndicat, malgré une possible « légère inflexion » de la croissance en France et en Europe.

Le Sycabel table cette année sur un « pic de la demande » dans le secteur des communications, principalement en câbles optiques. En 2017, la production de câbles, hors l'activité cyclique des câbles sous-marins, a enregistré une hausse de 2,5% par rapport à 2016. La production a atteint 325 000 tonnes, tous secteurs confondus.

En chiffre d'affaires, la croissance a été de 4,2% à 2,4 milliards d'euros, compte tenu de la hausse des matières premières. Hors câbles sous-marins, la hausse atteignait 7,8%. Toutefois, l'évolution de l'activité a été contrastée selon les marchés.

Les câbles de distribution d'énergie « se sont stabilisés à un niveau légèrement positif », tandis que dans les câbles destinés à la construction et à l'industrie, « la baisse semble enrayée grâce à la reprise des investissements industriels et à la hausse des permis de construire en France ».

Dans le secteur des télécommunications, les investissements dans les réseaux à Très Haut Débit (THD) ont conduit à un nouveau record avec 13 millions de km de fibres optiques déployées sur l'année. Une très forte accélération a été enregistrée sur le 4e trimestre.

« L'Etat, les collectivités, les régions, tout le monde (...) a passé des contrats, monté des projets. Cela a demandé du temps et puis tout arrive là, d'un coup », a déclaré à l'AFP le délégué général du Sycabel, Régis Paumier. « Les industriels sont prêts », a-t-il assuré, rappelant que l'industrie française du câble a investi 140 millions d'euros sur les cinq dernières années, soit 17 à 18% de son chiffre d'affaires.

Le Sycabel souhaite cependant que les programmes du plan France THD fasse « l'objet d'une planification rigoureuse permettant de donner une visibilité à long terme » pour que les industriels puissent y répondre.

Pin It

Dernier Numéro