loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le nombre d'utilisateurs de téléphones portables a diminué, passant de 28,4 millions au premier trimestre à 25,5 millions au deuxième trimestre se terminant le 30 juin, selon la Commission des communications de l'Ouganda (UCC). Cette contraction de 11% est la première depuis deux ans. Elle est attribuée à un fournisseur de premier plan qui a supprimé le registre des SIM qui ne recevaient que des SMS, à la suppression de la demande et aux fermetures de magasins causées par le Covid-19, à l'inactivité saisonnière des SIM détenues par les vacanciers et voyageurs de décembre qui quittent le pays au cours du premier trimestre, et à une réduction globale de 13% des expéditions de smartphones.

Selon l'UCC, cette situation n'est pas particulière à l'Ouganda mais a été vécue sur d'autres marchés mondiaux à la suite de blocages nationaux prolongés. L'industrie a affiché un total de 13,1 milliards de minutes de discussions nationales. Ce chiffre comprend le trafic sur le réseau et hors réseau. Cette performance représente une baisse de 5% du trafic intérieur total, d'un trimestre sur l'autre. Cette baisse peut être attribuée à la suppression de l'activité commerciale pendant les premiers jours du confinement national. Il y a eu un blocage complet en avril, le mois où le trafic d'appels a été le plus faible des six mois précédant juin.

Le trafic trimestriel total sur le réseau s'est élevé à 13,0 milliards de minutes, contre 13,6 milliards au premier trimestre. Le marché a atteint une moyenne de 45,4 millions de minutes hors réseau par mois au cours du trimestre, avec un pic de trafic hors réseau en juin de 49 millions de minutes. En termes de pourcentage, le trafic on-net domestique a chuté de 4 %, tandis que le trafic off-net domestique a chuté de 28 % au cours des trois mois d'avril à juin.

La différence de pourcentage de baisse dans les deux catégories de trafic peut être représentative de différentes sensibilités en matière d'accessibilité financière. Il est probable que la demande hors réseau s'est déplacée vers la messagerie en ligne et les offres groupées de services vocaux sur le réseau, en réponse à la baisse des dépenses discrétionnaires pendant le confinement. En termes de performance intra-quartier, le marché a atteint une moyenne de 4,3 milliards de minutes on-net par mois au cours du trimestre, avec un pic de trafic mensuel on-net en juin de 4,4 milliards de minutes. Le pic de trafic du mois de juin est très probablement le résultat de la levée partielle des restrictions nationales de confinement et de la reprise de l'activité commerciale qui s'en est suivie.

Pin It

Dernier Numéro