loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Confirmé par le ministre tanzanien des Communications et des Technologies de l'information, Faustine Ndugulile, la Tanzanie a lancé des études de faisabilité pour déterminer la possibilité de connecter la RDC à son réseau national d'infrastructure à large bande pour les technologies de l'information et des communications (NICTBB).

« Afin d'étendre la portée des télécommunications dans le pays, le gouvernement a construit un NICTBB de 7 610 km tandis que la construction d'un autre 406 km est en cours. Une autre dorsale de 1 880 km sera construite l'année prochaine après l'approbation du budget du ministère des Communications et des Technologies de l'information. Ce sera la route qui aidera à établir la communication à travers la frontière », a-t-il expliqué.

La liaison par fibre optique que la Tanzanie veut réaliser avec la RD Congo interviendra après celle actuellement en cours avec le Mozambique. En mars dernier, la Tanzanie a signé un contrat de 2,4 milliards de shillings tanzaniens (plus de 1 million USD) avec le Mozambique pour tirer son infrastructure nationale de fibre optique jusqu’à la ville frontalière de Mangaka. Une fois l’interconnexion achevée, le Mozambique rejoindra la liste des pays avec lesquels la Tanzanie partage une interconnexion. Y figurent le Burundi, l’Ouganda, le Malawi, le Kenya ou encore le Rwanda.

Avec un réseau interconnecté à celui des voisins, la Tanzanie veut former une large boucle régionale qui lui permettra d’offrir à ses populations une connectivité à très haut débit de haute qualité et à des coûts abordables. Le pays qui accorde davantage d’intérêt à la transformation numérique pourra compter sur ces atouts pour améliorer l’inclusion numérique nationale. 

Pin It

Dernier Numéro