loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Au cours des dernières décennies, le secteur des TIC a transformé la vie des gens du monde. Cette transformation numérique est à l'origine de changements majeurs en Égypte et dans la région MEA, en ayant des impacts positifs substantiels sur la gouvernance, les économies et les sociétés dans leur ensemble. La pandémie de COVID-19 a accéléré les efforts de transformation numérique, puisque les pays, gouvernements, et peuple du monde entier s'adaptent à notre nouvelle norme. Dans cette interview exclusive, Telecom Review Afrique s'est entretenue avec Ing. Ahmed Mekky, PDG et président de Benya Group, un des principaux partisans de la transformation numérique en tant que droit humain en Égypte et dans la région MEA.

L'accès au numérique devrait être un droit humain fondamental. Quel rôle le groupe Benya joue-t-il dans la réalisation de cet objectif ?

Chez le groupe Benya, nous nous consacrons à la construction d'une région MEA numériquement unie et intelligente. Grâce à nos filiales, Benya opère dans divers verticaux des TIC, offrant une multitude de produits, de services et de solutions numériques. Notre portefeuille comprend des services de télécommunication, cloud, solutions de sécurité et centres de données, ainsi que des solutions basées sur la technologie de fabrication et l'intégration de systèmes. Notre gamme et portefeuille exhaustifs permettent aux entreprises de s'adapter efficacement aux besoins changeants du marché. Notre objectif est de contribuer à la promotion de la connectivité en tant que droit humain fondamental, au Moyen-Orient et en Afrique. Nous considérons que la connectivité permet de combler le fossé et de fournir aux nations en développement un accès égal à une multitude de connaissances et d'outils, tout comme les nations développées.

Quelles stratégies le groupe Benya adopte-t-il pour renforcer la connectivité et les infrastructures en Égypte ? Pouvez-vous citer quelques jalons achevées jusqu'à présent ?

Travaillant dans un secteur à la pointe du progrès technologique, de la productivité et de l'efficacité, il n’est que naturel que notre stratégie opérationnelle s'aligne avec et se concentre sur la fourniture efficace de produits et de services de qualité. La Vision 2030 de l'Égypte nous a fourni le cadre nécessaire pour nous aider à offrir des solutions technologiques avancées et innovantes, qui ont soutenu le développement des villes intelligentes et amélioré les secteurs de l'éducation, télécommunications, transports et la banque, entre autres. Benya a collaboré avec plusieurs ministères sur des projets à l’échelle nationale, y compris, sans s'y limiter, les jalons suivants :

  • Grâce à la signature d'un accord entre le groupe Benya et le ministère des communications et des technologies de l'information (MCIT), l'organisation arabe pour l'industrialisation (AOI) et un certain nombre de sociétés multinationales de premier plan, Benya Systems (une filiale du groupe Benya) est responsable de la mise en œuvre du système d'application intelligent, qui sera utilisé pour gérer et exploiter la première phase de la Cité du savoir dans la nouvelle capitale administrative égyptienne (NAC).
  • Benya a également fièrement contribué à la construction, à la gestion et à l'exploitation de l'une des premières tours partagées de la NAC, qui offre une couverture à tous les utilisateurs du réseau et accueille jusqu'à cinq opérateurs au plus bas coût possible, conformément aux normes internationales.
  • Grâce à un partenariat avec le MCIT et Dell Technologies, Benya va construire et exploiter le premier et le plus grand centre de données pour l'intelligence artificielle.
  • Benya s'est vu attribuer le plus grand projet de transformation numérique de la région pour mettre en œuvre une solution ERP de pointe pour les 60 filiales du ministère des entreprises publiques.
  • Benya est responsable de la mise en œuvre de l'infrastructure technologique pour plusieurs projets du NAC et le district gouvernemental tel que fournir et installer plus de 200 000 compteurs intelligents pour les services d'eau et d'électricité au NAC, en coopération avec Telecom Egypt.
  • Benya était responsable du déploiement du réseau FO intérieur pour l'autorité des communautés urbaines et la nouvelle ville olympique en Égypte et la gestion de l'allocation du réseau FTTX pour Telecom Egypt.

Quels éléments considérez-vous essentiels pour réaliser la transformation numérique au Moyen-Orient ?

Nombreux sont ceux qui pensent que la transformation numérique est un processus de variables calculées visant à fournir des solutions et des services spécifiques, mais la clé pour la saisir est de comprendre la nature hétérogène et agile de la « numérisation ». Plus la solution est flexible, mieux elle répond aux besoins des gens. La transformation numérique a été créée dans le but de soutenir et d'améliorer la vie des gens. Auparavant, les analystes avaient l'habitude de classer les données en termes de tableaux structurés et de figures numériques, mais la collecte de données a évolué et change continuellement pour refléter l'activité des consommateurs ; elle représente désormais tout ce qui peut être numérisé. Enfin, nous devons utiliser divers outils et techniques pour traiter différents types de données et atteindre différents publics.

Comment Benya connecte-t-il les réseaux localement et à travers l'Afrique ?

La vision et la force motrice de Benya étaient depuis toujours notre engagement à unifier numériquement la région MEA. Suite à nos solides succès dans le développement et la transformation numérique du marché égyptien, nous les avons reproduits et étendus à l'Afrique. Nous sommes convaincus que c'est le bon moment pour investir dans la transformation numérique de l'Afrique. En tant que l'un des principaux groupes d'infrastructure TIC et de transformation numérique de la région, nous voyons des opportunités de croissance infinies sur le marché africain et nous solidifions notre engagement à établir une Afrique numérique.

Benya avait signé un pacte d'actionnaires avec la société congolaise des postes et télécommunications (SCPT) afin de créer Benya Telecom RDC, un nouvel opérateur local, pour construire et exploiter un réseau national de fibre optique (NFON) qui reliera les villes de la République démocratique du Congo (RDC) et facilitera la communication avec les pays voisins. Notre nouvelle filiale en RDC travaillera sur trois axes : le financement et la mise en œuvre d'un réseau intégré de fibre optique, l'établissement de centres de données et la construction de tours partagées.

Pour répondre à la demande croissante des marchés locaux et régionaux, Benya a fondé Benya Cables, le plus grand fabricant et fournisseur de solutions en fibre optique de la région. En collaboration avec l’AOI et Corning Inc, l'usine utilisera des lignes de production de pointe pour répondre aux besoins de l'Égypte et de la région MEA.

Benya explore des talents prometteurs et développe des start-ups potentielles existants dans le domaine du numérique par le biais de sa branche d'investissement « Benya Ventures ». Pouvez-vous nous dire comment cela contribue à la construction d'un avenir numérique ?

Nous voulons encourager les entreprises prometteuses en phase de démarrage et promouvoir l'innovation et la croissance dans le secteur. Cela nous a incités à créer Benya Ventures. Grâce à cette branche d'investissement financier, Benya jouera un rôle important dans le soutien aux entrepreneurs en Égypte et dans la région Moyen-Orient et Afrique en investissant dans des startups numériques à fort potentiel afin de maximiser l'empreinte du groupe dans l'écosystème des start-ups.

Votre parcours en tant que leader dans le domaine de la transformation numérique a commencé en tant qu'entrepreneur pionnier impatient de connecter les gens via la technologie. Comment donnez-vous aux jeunes les moyens d'agir aujourd'hui ?

L'Afrique a toujours été un territoire d'opportunités. Elle dispose de nombreuses ressources et d'un capital humain considérable, étant le continent le plus jeune du monde avec 20% de la population totale âgée de 15 à 24 ans et 40% encore plus jeune.

En tant qu'entrepreneur, je comprends les défis auxquels sont confrontés les start-ups et l'importance de les soutenir afin de prospérer. Dans le cadre de nos efforts pour soutenir l'innovation numérique et l'entrepreneuriat, Benya a parrainé le défi IoT & AI en Afrique, organisé par l’institut des ingénieurs électriciens et électroniciens (IEEE). Le défi visait à développer des calibres techniques qualifiés spécialisés dans l'IoT et l'IA, afin d'accélérer la transformation numérique dans la région MEA. Les activités du défi s'alignent sur la stratégie de Benya, qui consiste à adopter des initiatives visant à développer et à nourrir les compétences des jeunes dans l'industrie technologique, à soutenir les jeunes entrepreneurs et à promouvoir l'innovation et la croissance dans le secteur numérique en Égypte et au Moyen-Orient.

Pin It

Dernier Numéro