loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Maroc Telecom vient de publier le bilan financier du premier trimestre 2018. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe a enregistré une croissance de 5,6% grâce à la forte hausse de l’activité sur l’ensemble des marchés mobile et fixe, tant au Maroc que dans les filiales subsahariennes.

A l’occasion de la publication des résultats trimestriels, Abdeslam Ahizoune, Président du directoire, a déclaré : « Les résultats de ce premier trimestre confirment la pertinence de la stratégie et l’efficience du modèle de Maroc Telecom. La politique d’investissement du Groupe se poursuit pour accompagner l’appétence croissante des clients pour le très haut débit mobile et fixe. Les nouvelles activités en Afrique subsaharienne affichent une forte croissance et confortent Maroc Telecom dans ses choix de croissance externe sur des marchés à fort potentiel. »

Le nombre de clients du Groupe a atteint près de 59 millions fin mars 2018, en progression de 7,8% sur un an, tiré essentiellement par la croissance soutenue des parcs mobile des filiales ainsi que par la hausse des parcs haut débit mobile et fixe au Maroc.

Fin mars 2018, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) du groupe Maroc Telecom a progressé de 5,7% (+4,1% à taux de change constant) pour atteindre 4 482 millions de dirhams. Cette performance tient essentiellement au retour à la croissance de l’EBITDA au Maroc et aux efforts d’optimisation des coûts ayant permis une hausse maîtrisée des coûts opérationnels (+1,8% à taux de change constant). La marge d’EBITDA progresse de 0,3 pt à taux de change constant et se maintient au niveau élevé de 49,8%.

Le résultat opérationnel (EBITA) ajusté consolidé du groupe Maroc Telecom s’établit à 2 862 millions de dirhams, en forte hausse de 8,0% (+6,6% à taux de change constant) sous l’effet combiné de la hausse de l’EBITDA et de la baisse de 0,3% (à taux de change constant) de la charge d’amortissement. La marge d’exploitation ajustée progresse de 0,7 pt (+0,9 pt à taux de change constant) pour atteindre 31,8%.

Le premier trimestre 2018 confirme le retour à la croissance des activités au Maroc qui génèrent un chiffre d’affaires de 5 255 millions de dirhams, en hausse soutenue de 4,6% grâce aux revenus des activités mobile (+2,7%) et fixe (+4,9%) qui profitent de l’engouement que connait les offres haut débit.

Le résultat opérationnel avant amortissement (EBITDA) s’est élèvé à 2 771 millions de dirhams, en progression de 4,8% par rapport à la même période de l’année précédente, essentiellement du fait de la hausse du chiffre d’affaires. La marge d’EBITDA s’est améliorée de 0,1 pt pour s’établir au niveau élevé de 52,7%. Le résultat opérationnel (EBITA) ajusté ressort à 1 850 millions de dirhams, en forte hausse de 7,7% grâce à la hausse de l’EBITDA et la stabilité des charges d’amortissement. La marge d’EBITA ajusté se situe à 35,2% en hausse de 1,0 point sur une année.

Au 31 mars 2018, le parc mobile s’est élèvé à 18,8 millions de clients, en hausse de 2,1% en un an, tiré par la croissance du parc post-payé (3,1%) et du parc prépayé (2,0%). Le chiffre d’affaires mobile a renoué avec la croissance et a enregistré, à fin mars 2018, une hausse de 2,7% par rapport à la même période de l’année précédente. L’impact de l’asymétrie des terminaisons d’appel mobile effective depuis le 1er mars 2017 a été largement compensé par l’essor de l’internet mobile et la très nette réduction de l’impact de la libéralisation de la téléphonie sur IP en novembre 2016.

Le parc fixe a compté près de 1,8 million de lignes à fin mars 2018, en progression de 4,9%, porté par les offres Double Play pour le segment résidentiel et les solutions VPN IP pour les entreprises. Le parc haut débit, en hausse soutenue de 8,8%, est tiré par le succès de l’ADSL et du FTTH. Les activités fixe et internet au Maroc ont réalisé un chiffre d’affaires de 2 322 millions de dirhams, en hausse de 4,9% par rapport à la même période de 2017, la croissance de 13,8% du chiffre d’affaires data faisant bien plus que compenser la baisse de la voix.